Ansible


La gestion au quotidien des configurations systèmes et applicatives d’une entreprise représente un travail très fastidieux.
Beaucoup d’entreprises ont édicté des règles de « bonnes pratiques », rares sont celles qui sont en mesure de les mettre en oeuvre.

Ansible est un outil d’automatisation de tâches d’administration système.
Il permet de configurer des machines, de déployer des applications ou d’orchestrer des tâches.
Il peut être également utilisé à des fins de contrôle, par exemple pour s’assurer que certains services sont exécutés sur un groupe de machines.

Le principal atout d’Ansible réside en sa rapidité de mise en place.
S’appuyant sur SSH (Linux/Unix) et WinRM & PowerShell (Windows), Ansible ne demande pas l’installation d’un agent sur les machines à administrer.
Le ‘contrôleur’ Ansible doit quant à lui être installé sur une machine sous Linux.

Les actions sur les machines clientes sont réalisées via le ‘contrôleur’ Ansible au travers
. de commandes ‘Ad Hoc’ pour des tâches ponctuelles et rapides,
. de ‘Playbooks’ regroupant les opérations devant être exécutés séquentiellement sur une ou plusieurs machines.
Ces Playbooks sont écrits en YAML, un format de représentation de données reconnu pour sa lisibilité

Ansible fournit une bibliothèque de ‘Modules’ pouvant être exécutés depuis une commande ‘Ad Hoc’ ou au sein de ‘Playbooks’.
L’administrateur pourra écrire ses propres ‘Modules’ qui lui permettront d’installer et/ou configurer ses ‘file’, ‘package’, ‘service’, …

L’utilisation Ansible demande la définition préalable de fichiers ‘Inventaire’ listant les équipements et les paramètres des machines clientes.
Ansible Commeo IT Atomation Open Source

 

La console de supervision Ansible Tower de Red Hat permet de piloter des déploiements complexes d’applications multi-tiers dans un environnement graphique ; elle donne accès à des modules complémentaires de contrôles, de surveillance, d’analyse et de délégation de droits.

Ansible Commeo IT Automation Open Source